Les 4 Mousquetaires font le Mont Blanc

Accueil Forums La terrasse Récits de vol Les 4 Mousquetaires font le Mont Blanc

Ce sujet a 0 réponse, 1 participant et a été mis à jour par  admin, il y a 6 ans et 10 mois.

Affichage de 1 message (sur 1 au total)
  • Auteur
    Messages
  • #2420

    admin
    Admin bbPress

    Gilles, Florian, Thierry Hubert et Thierry Sivelle décident de tenter l’aventure Mont Blanc. Avec Florian nous les retrouvons le Dimanche aux Houches où nous prenons l’option de décoller du Prarion à 1800. Raté pas de thermiques puissants au déco, un bon petit vol sur Passy mais les grosses boules (surtout que c’était la journée la + facile, 75 ont reposés ce jour là).

    Après échanges de boules, nous décidons de revenir le lendemain matin. Florian annule sa journée de boulot et téléphone dans la voiture à une dizaine de patients pour les décaler, Thierry Hubert fait de même avec son boss, je décale aussi le programme famille et nous rejoignons Gilles Donis (dit le Belge) qui lui à dormi à la belle étoile. Il nous accueil à l’atéro de Passy et nous nous engouffrons dans ma voituree et cette fois direc tion Planpraz (sur le versant sud du Brévent).

    Arrivée à 12h motivés grave, la frustration de la veille devient un bon carburant, nous décidons de décoller, j’ai juste le temps de prendre 2 bouchées de pan bagnat, et nous décollons tous les 4 dans la foulée, montée au brévent en rasant une arrête au début, puis ça s’élargit et en 20 mn nous nous retrouvons dans une bonne grappe à 3000 et +. Je laisse partir les gun et part derrière en observant et là c’est génial, on peut voir où ça va le mieux, revenir en arrière s’il faut se refaire et bandzai sur le Lachat 8km de transition jusqu’à l’arrête du tricot où je suis arrivé bas mais avec la gniaque et un thermique à moi seul je me fais le sommet où presque je vole avec 3 autres pilotes bien gunnés Icepeak, pas facile de monter au-dessus, je décide au sommet d’un petit thermique de basculer versant Italien par le col de Miage 3300m. Ca passe 20 mètres, de l’autre côté ambiance très austère le glacier au pied, prêt à atterrir en Italie au cas. Bonnes dégueulantes mais entre les glaciers ça zérote, sur l’Italie grosses formations nuageuses bien sombre mais ce que je ressens par la masse d’air ne m’affole pas mais je suis très à l’écoute, je fais un point bas( à 2800m) sont beaux les glaciers mais si je vais trop bas ils vont m’attirer, je me rapproche du relief et décide d’avancer vers le sud où il y a + de soleil et je suis sûr de mon coup avec les formations au-dessus. Arrivé aux pied des aiguilles rouges l’aile commence sa ruade, dans ce cas ça met plutôt le sourire et je suis prêt à tous les rodéos pour monter, je le trouve mon thermique d’Amour des pointes à + 5 et rapidement je me retrouve sous les barbues (à 4700) dans du cool ce qui me permet de rejoindre le sommet qui est en parti dans ce nuage, je pousse mon petit cri de jeune fille qui vient de découvrir le bonheur dans son corps. Nous sommes 7 à tourner dans un thermique en fin de course.

    Il fait frais et l’altitude me rend plutôt cool. J’ai largués mes mousquetaires qui n’ont pas oser la bascule par rapport au développement nuageux, il ne sont pas loin en dessous avec une soixantaine d’ailes . Mon analyse et ressenti météo / vent sud ouest faible 10/15km/h qui a forcit plus tard, aller au sud ne pouvait qu’être bon, monter vite et se tirer dés que ça deviens critique. J’ai tourné 20 mn au-dessus et au vu des nuages je n’ai pas eu envie de tenter le diable surtout que la partie la plus facile à poser était couverte. J’ai essayé de voir si je pouvais monter devant le nuage, j’ai pris une pluie de grêle très fine et bruyante sur le parapente qui m’a dit c’est peut être l’heure de descendre.

    Cap sur le Gouter photos et je me tape mon pan bagnat en pilotant sellette tellement c’est tranquille. La hauteur, le spectacle inouï, la bouffe et le calme c’est quelque chose. Direction le Désert de platée où les thermique deviennent très musclés, je vais faire un tour sur Mégève et trouve des descendances avec Florian pour poser à Passy dans une bonne brise, heureux de retrouver les Mousquetaires que j’ai délaissés surtout qu’avec ma radio je ne comprennais rien, il faudra que je trouve un autre système. Nous avons arrosé ça à St Gervais à la bonne bière, la meilleure que je n’ai jamais bue, nous en avons d’ailleurs tous repris, il faisait bon ce Lundi soir, la voiture et rentée toute seule (à force de faire des aller et retour).

    Je pensé que si les conditions se représentent, ça peut être sympa de se refaire une sortie AEC pour les pilotes confirmés et désireux, il y a toujours possibilité de rentrer au bercail si l’on ne passe pas du côté Italien qui est + engagé, où même avant. Par contre il faut accepter de voler avec beaucoup d’autres ailes et de très bon pilotes, perso je me suis toujours débrouillé d’être à contre temps et à trouver des thermiques à l’écart que je serrais le premier, ça aussi ça peut motiver.(je dois avoir une nature un peu « perso »).

    Les photos sont sur l’Album Photo du club !

    • Ce sujet a été modifié le il y a 7 ans par  admin.
    • Ce sujet a été modifié le il y a 7 ans par  admin.
    • Ce sujet a été modifié le il y a 7 ans par  admin.
Affichage de 1 message (sur 1 au total)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.